Assurances chevaux : quelle est leur utilité ?

La santé d’un cheval est très souvent mise à rude épreuve lors des compétitions par exemple et n’importe quel accident peut survenir. Une assurance permet d’écarter tout risque et d’être dédommagé en cas de maladie, d’invalidité ou de dégâts matériels, c’est pourquoi il est conseillé à tout propriétaire de demander une assurance adaptée. On a tendance à penser que seule le propriétaire du cheval est prié d’avoir une assurance étant considéré comme le premier responsable de son animal, sauf que lorsque celui-ci est en déplacement ou se trouve dans un centre équestre, il peut facilement causer des dégâts pas uniquement à lui, mais aussi aux personnes et aux matériels qui l’entoure. A ce moment, la responsabilité n’est plus celle du propriétaire mais de celui qui en possède la garde au moment de l’accident car ces cas ne sont pas toujours couverts par l’assurance du propriétaire légitime.

Pourquoi opter pour une assurance cheval ?

Les chevaux qu’ils soient de courses ou de loisirs, font partie des animaux les plus chers qui existent. Leur achat et leur entretien coûte encore plus cher. Souscrire à une assurance cheval permet à son propriétaire d’être beaucoup plus détendu. Peu importe l’incident éventuel, celui-ci est certain d’être pris en charge. C’est une fonction utile est ajustable. Dépendant du type de cheval et de sa valeur marchande ainsi que des commodités en plus désirées, le tarif de l’assurance peut varier. La santé et la forme physique de cet animal sont primordiales, avec ce dispositif, tous les frais de soins ou de déplacements du vétérinaire sont pris en charge. Les médicaments et toute autre dépense pharmaceutique sont offerts par l’assurance bien sûr, à la limite du plafond auquel le propriétaire à souscris. Il est également possible d’opter pour une assurance de groupe dans le cas où plusieurs chevaux appartiennent à un même propriétaire.

Ce qu’il faut savoir quand il s’agit de choisir son assurance

Beaucoup regrettent de ne pas avoir pris d’assurance en voyant ce qu’ils auraient pu gagner à le faire. Un minimum est à prendre en considération lorsqu’un souscripteur envisage d’opter pour une assurance, se poser les bonnes questions est nécessaire quant à cette décision à savoir :

  • Qu’est-ce que c’est qu’une assurance ?
  • Dans quel cas est-il nécessaire d’en avoir une ?
  • Quel avantage ai-je quant à assurer mon cheval ?
  • Combien ça coûte ?
  • Qu’est-ce qu’une assurance prend en charge ?
  • A combien est le taux de remboursement ?
  • Quels genres d’incidents ne sont pas pris en charge ?
  • L’assurance cheval est-elle valable également lorsqu’il s’agit de vieux chevaux ou de chevaux atteints de certaines maladies chroniques ?